Le mari de mon frère

Alors aujourd’hui nous allons parler du manga « Le mari de mon frère » qui traite avec sérieux le sujet de l'homosexualité, et surtout, du regard de la société à son égard ! Le premier tome était sorti en 2015 et fut ce que l’on peut appeler une bombe éditoriale au japon, avec plus de 7 réimpressions en moins d'un an.

Le mari de mon frère porte un regard sain, social et décomplexant sur ce sujet et est un manga dans la plus pure tradition du manga familial. Gengoroh Tagame, son auteur, nous livre une œuvre humaniste, qui soulève les bonnes questions. À n'en pas douter, voici une série d'utilité publique à conseiller au plus grand nombre !

Il faut bien dire que le sujet est vaste, mais l’auteur prend bien le temps de construire les relations entre les personnages et son propos. Du coup, vu le succès, la série pourrait durer quelque temps.


En voici le pitch :

Yaichi élève seul sa fille Kana. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yaichi n'a pas alors d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…


Gengoroh Tagame nous livre une histoire humaine et très touchante ! On se prend d'affection pour les personnages, on vit avec eux. Il nous parle autant de la peur de la différence que du deuil ! Une très belle histoire, qui vous permettra aussi d’apprendre beaucoup de chose sur la communauté homosexuelle. Pas de préjugés ici bien au contraire, si vous en avez ils disparaîtront après avoir lu cette belle histoire.

Nous ne sommes pas ici dans un Shone-Aï (le Shone-Aï aussi appelé Yaoï est formé de « Shonen » d’une part qui signifie « jeune garçon » et de « Aï » qui signifie « Amour », il s’agit donc d’un manga parlant d’amour entre garçons.


Mais nous ne sommes pas dans ce cas de figure, ici « le mari de mon frère » est un Shonen simple pour les jeunes dès 14 ans.


Le sujet est traité sans faux pas ni cliché .Une série qui compte 3 tomes aux éditions Akata que je vous invite vivement à découvrir.






à la une
Chroniques récentes
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2014 by VeHeM Production - Tous droits réservés - Archibald & Co

Toutes les reproductions de dessins de BD utilisés sur le site appartiennent aux auteurs et éditeurs.

leur utilisation sur le site ne sert qu'à illustrer et promouvoir la Bande Dessinée.