Crimes gourmands

March 10, 2017

Cette semaine, je vous présente "Crimes gourmands ; Petits meurtres à l'étouffée.

Cet album est paru aux éditions Delcourt avec L.J. Raven au scénario et Denis Chetville au dessin, d'après le roman de Noël Balen et Vanessa Barrot.

 

Pourquoi un serial-killer s'en prend-il à des restaurateurs lyonnais ?
Voici l'adaptation en bande dessinée d'un roman mêlant polar et gastronomie.

 

Laure Grenadier  est journaliste et critique gastronomique. Elle se rend à Lyon accompagnée par son photographe et ami Paco Alvarez pour y réaliser un reportage culinaire. Pendant son voyage en TGV, elle inculque à Paco quelques notions didactique sur Lyon, ville réputée pour son patrimoine gastronomique. Pourquoi les restaurants sont appelés "bouchons" notamment.

Mais arrivés à Lyon, ils apprennent qu'un restaurateur, contact et ami de Laure, a été retrouvé assassiné dans sa boutique et demandent au taxi de les emmener sur place. Sur place, ils rencontrent Toinou, le commis de cuisine qui en raison de son passé redoute d'être considéré comme suspect. Il donne cependant à Laure les premiers éléments de l'enquête : son patron et ami a été retrouvé assommé, ligoté et étouffé avec un sac-poubelle, la recette du jour vidée du tiroir-caisse. Mais laure n'est pas convaincu par le mobile. Le lendemain, un autre ami restaurateur est retrouvé assassiné dans les mêmes circonstances.

 

C'est un premier scénario bande dessinée que nous propose ici L.J. Raven. Il est adapté de la série de polars gastronomiques co-écrits par Noël Balen et Vanessa barrot. Nous sommes donc à Lyon, capitale de la gastronomie depuis Curnonsky en 1935. Un serial killer s'en prend à des restaurateurs, mais quelle en est la raison.

La mise en scène est excellente avec un très bon rythme et l'intrigue est accrocheuse. Mais dans cette enquête, la mécanique policière est placée au second rend pour rendre la part belle au didactisme du terroir local. En effet, de par les différents contacts de laure, nous avons droit à une visite gourmande dans le patrimoine gastronomique lyonnais.
Pourquoi nomme-t-on les restos des "bouchons", que sont les "mères" lyonnaises, quelles sont les spécialités charcutières locales, comment sont nés les guides Michelin et vous aurez même le privilège d'une visite chez Paul Bocuse.


Le dessin est assez classique et réaliste, ce qui cadre bien avec l'intrigue qui trouvera son dénouement dans les dernières pages de l'album.

De bouchons en traboules, un album qui va vous chatouiller les papilles et vous donnera faim notamment avec la poularde demi-deuil dont la recette vient  d'Henri Babinskin alias Ali-Bab.


Faim pour une autre adaptation d'un titre de la série de romans peut-être… qui sait ?
En tous cas cet album mérite au moins 2 étoiles !
Alors : à table !

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags
Please reload