School Judgement

February 1, 2017

Aujourd’hui, le manga dont nous allons parler s’intitule School Judgment aux éditions Kana avec au dessin Takeshi Obata, auteur notamment de « Death Note », « Bakuman » et « Platinum End »

 

Afin de limiter la persécution scolaire, le gouvernement japonais a mis en place les « tribunaux scolaires », permettant de résoudre tout type d’affaire concernant un élève. Afin que chaque Jugement se déroule correctement pour que vérité soit faite, un avocat et un procureur sont nommés parmi des élèves accomplis. Abaku Inugami, avocat, arrive dans l’école Tembin où son fort caractère lui vaut rapidement d’être remarqué. Têtu comme une mule, il lui revient la tâche de défendre les différents accusés au sein de l’école primaire. Mais Abaku semble cacher un passé qui le pousse à accomplir sa tâche avec brio…

 

Véritable thriller pour jeunes, « School Judgement » fait partie de ces titres scolaires qui ont une formule typiquement établie afin de durer. Mais ici, la série ne fait que trois tomes. Elle aurait cependant très bien pu se poursuivre tant son concept est original. Nombre d’affaires pourraient être traitées à condition que les auteurs sachent se renouveler et se diversifier. Sur ce titre, il n’est d’ailleurs pas étonnant de retrouver Takeshi Obata tant « School Judgement » présente certaines similitudes avec « Perfect Crime Party » qui est le manga dans le manga « Bakuman ».

Un premier tome qui s’avère des plus intéressants, à condition de ne pas le prendre au premier degré. En effet, tous les choix, aussi bien graphiques que scénaristiques, sont faits pour rendre le titre invraisemblable, ne serait-ce parce qu’on retrouve cette fameuse ficelle qui consiste à présenter des écoliers à l’esprit de déduction aussi affiné que celui d’un adulte. Pas besoin de chercher une quelconque crédibilité à ce sujet donc, d’autant plus que c’est l’ambiance écolière qui crée un climat si particulier autour de ce premier opus.

 

 

Pour le reste, la formule reste simpliste puisque le tome se façonne sur des histoires de deux chapitres, chacune présentant un contexte, une affaire et sa résolution. Le récit, ciblant les plus jeunes lecteurs, cherche à mettre toutes les cartes dans les mains du public pour que le dénouement de chaque jugement soit prévisible, « School Judgement » ne cherchant pas forcément à se montrer surprenant à ce niveau-là. Mais le titre sort du lot par son ambiance assez décalée, le concept même de procès au sein d’une école primaire étant assez loufoque, ce qui ne manque pas de séduire. Ce décalage se ressent aussi sur le plan graphique puisque Takeshi Obata, auteur qui sait parfaitement adapter le ton de son style à l’œuvre qu’il représente, s’adonne à bien des délires. Son style se rapproche clairement plus de celui qu’il avait sur Bakuman, avec un côté léger de type cartoon, bien qu’il ait quelques délires visuels plus glauques par moment. Un manga séduisant et pétillant qui devrait plaire aux jeunes.

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags
Please reload