Pline l'Ancien

January 25, 2017

Alors pour changer un peu des mangas habituels avec les supers héros, les combats, les filles en mini-jupe et tout le toutim, aujourd’hui je vais vous parler d’un manga qui est une fiction historique très documentée qui nous immerge dans le 1er siècle de notre ère, des sommets du pouvoir aux bas-fonds de Rome et qui s’intitule PLINE.


Il s’agit d’un Seinen dans la lignée de  « Cesare » (sur le destin hors du commun de l’énigmatique Cesare Borgia), de « Ad Astra » (qui perce les secrets des plus grands stratèges de l’histoire : Scipion et Hannibal) ou encore Thermae Romae (qui met en scène avec beaucoup d’humour le choc des civilisations à travers une tradition pourtant commune: l’Art du bain et des soins corporels)

Pline s’ouvre le 24 août de l’an 79 de notre ère : une éruption du Vésuve engloutit Pompéi lors d’un chapitre de l’Histoire romaine resté célèbre. Pline, alors âgé de 56 ans, est commandant d’une flotte militaire basée non loin. Cédant à son inextinguible soif de comprendre le monde qui l’entoure, et tenu par sa charge militaire de porter secours aux victimes, il décide de se rendre sur place. Il meurt en chemin, probablement étouffé par la fumée et la cendre projetée par le volcan.
Environ 20 ans plus tôt, Pline se rend en Sicile pour mesurer l’ampleur des destructions occasionnées par une éruption volcanique. Il y rencontre Euclès, jeune homme qui vient de tout perdre et qui, peu à peu, devient son scribe. Durant toutes les années qui suivent, et jusqu’à la mort de Pline, Euclès sera à la fois le témoin privilégié de son génie et le spectateur étonné de son quotidien rythmé par une curiosité insatiable, parfois au mépris des obligations propres à ses charges publiques.
Pline, ce sont ces vingt années mouvementées de la vie d’un personnage qui était tout autant un savant et un érudit (le plus grand qu’ait connu l’Antiquité romaine) qu’un homme d’action, à une période charnière de l’histoire de l’empire romain. C’est à lui que l’on doit l’encyclopédie en 37 volumes intitulée Histoire Naturelle, présentée comme « un bilan du savoir de son époque, qui a traversé les siècles. »

Réalisé par Mari Yamazaki (scénariste et dessinatrice de Thermae Romae) et Miki Tori. Tous deux avaient déjà travaillé ensemble sur le dernier tome de « Thermae Romae » dans lequel Miki Tori a réalisé de nombreux décors. Ce duo ayant bien fonctionné, ils ont décidé de travailler ensemble pour « Pline » et nous offrent ainsi une fiction bien ancrée à la vie et l’œuvre de Pline l’ancien, ainsi qu’une immersion dans l’Empire Romain sous Néron. On y voyage des sommets du pouvoir aux bas-fonds de Rome, en Afrique, en Gaule, en Germanie ou encore en Sicile.
Attention, il ne s’agit pas pour autant d’une biographie, car le récit va s’intéresser souvent aux personnages secondaires. Le découpage est très carré et nous propose régulièrement des planches à case unique permettant de profiter de la splendeur des paysages et de l’architecture magnifiquement représentés. Le rythme est assez lent car l’histoire se déroule à vitesse humaine et le manga ne se lit pas en trente minutes seulement en raison du volume de texte nécessaire aux explications historiques. Le dessin s’éloigne du dessin japonais traditionnel ce qui devrait plaire aux lecteurs de bande-dessinée franco-belge, mais la lecture se fait malgré tout toujours dans le sens japonais.

Un manga de grande qualité à découvrir absolument !

 

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload