Suzuka

Nous voilà donc dans la dernière ligne droite de cette année 2016.
Une dernière chronique Manga et vendredi la dernière chronique BD. De l’année bien-entendu car je se serai bien évidemment au rendez-vous pour l’année 2017

 

Alors pour cette dernière chronique manga de l’année, nous allons parler de Suzuka

Il s’agit d’un Shonen de Kouji Seo aux éditions Pika et c’est une série qui est terminée en 18 tomes 

 

L’histoire n’a rien à voir avec la formule Un et le circuit de Suzuka. Ce manga nous parle d'un jeune étudiant du nom de Yamato Akitsuki, qui tombe amoureux de Suzuka Asahina, une jeune collégienne et athlète de Tokyo.
Alors qu'il étudie dans une nouvelle école, il doit déménager de son petit village pour en être plus proche. Il va donc aller vivre cher sa tante, qui travaille dans une auberge de jeunesse, exclusivement pour filles et dans laquelle il va retrouver Suzuka.

Mais pour pouvoir rester cher sa tante il devra s’occuper du ménage de l'auberge et cela ne va pas être de tous repos au vu des personnages qu’il va rencontrer sur sa route. Il devra en plus faire ses preuves afin de séduire la belle Suzuka et pour cela il va devoir avoir du courage, de la volonté et beaucoup de détermination pour lui prouver son amour.

 

C’est un excellent manga, drôle et émouvant. De très bons personnages qui pour le personnage principal seront soit des obstacles soit des fers de lance. Certains plus intéressants que les autres mais qui apporteront toujours quelque chose au héro.

Un manga qui aborde des thèmes intéressants :

  • Le renoncement au reste de son existence pour accomplir un but bien précis

  • La pression sociale

  • La difficulté de reconstruire sa vie après la perte d’un être aimé

 

Un manga extrêmement bien dessiné bien dessiné tout au long de la série et qui est vivement conseillé aussi bien aux filles qu’aux garçons.

Du romantisme, de l’amour, de l’humour et une très fine touche dramatique, voilà qui en cette fin d’année ne peut que nous faire du bien.

Et je vous dis donc à vendredi pour la dernière chronique BD de l’année.

 

 

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags