Hell's Kitchen

December 21, 2016

Alors donc aujourd'hui nous allons parler cuisine.

 

Comme vous le savez, les mangas abordent toutes sortes de sujet et la cuisine en fait partie. Cuisine particulière ici cependant avec  Hell's Kitchen (La cuisine de l'enfer).

Série qui compte actuellement 13 titres ici en Europe tout comme au Japon et qui est actuellement en pause. Il s'agit d'un Shone (le shonen est destiné aux adolescents et aux garçons plus précisément !)


Il est scénarisé par Mitsuru Nishimura et le dessin est l'œuvre de Gumi Amashi, la série étant publiée aux éditions Kana.

 

Que nous raconte ce manga culinaire ?

 

Hé bien c'est l'histoire de Satoru Moriya, un collégien ordinaire. Très ordinaire même puisqu’il n’a aucune ambition particulière, aucun talent particulier, ni aucune envie de sortir du lot. C’est pourtant sur lui que Dogma, démon passionné de grande cuisine, va jeter son dévolu.

Dogma en a assez de manger l’âme des grands chefs, qui ont fini par lasser son palais de gourmet. Car trop arrogants ou  trop prévisibles sans doute....


Dogma est donc parti du principe que, s’il ne trouvait plus de plaisir à manger l’âme de ces prestigieux cuisiniers, il n’avait plus qu’à concevoir lui même une âme exquise, vierge des à priori et de l’état d’esprit de ces grands chefs. Et sa victime n’est autre que Satoru.

Ce dernier croit d’abord à un cauchemar mais il ne va pas se laisser dévorer sans réagir pour autant. Mais pourquoi a-t-il fallu que ce démon le choisisse, lui qui est une nullité absolue en cuisine ?

 

Deux Mangakas passionnés de cuisine se sont lancés dans un défi, celui d’adapter la gastronomie en shonen. Un challenge pas forcément évident au regard du public visé, rarement mobilisé autour des fourneaux. Et pourtant, ça marche. Et ça marche même très bien !

 

En confrontant un pauvre collégien à un démon épicurien, Nishimura et Amashi inventent une comédie particulièrement réussie. L’ado se retrouve, malgré lui, confronté à de multiples défis, affrontant tantôt un chef réputé, tantôt le meilleur élève d’une école de restauration, toujours sous les ordres du démon.

 

Et si l’on apprend maintes bonnes idées pour cuisiner original et malin, le lecteur jubilera surtout à suivre les malheurs du garçon, qui doit satisfaire un démon sadique tout en cherchant sa propre voie, celle d’un collégien un peu paumé.

 

Les personnages sont assez charismatiques, démon y compris.


En entrée, un scénario appétissant, en plat un dessin bien maîtrisé qui nous ouvre les papilles pour nous offrir un dessert d'humour justement sucré. Un manga à l'ambiance dynamique et alléchante à dévorer au déjeuner par exemple.

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags
Please reload