La vie en Doll

November 16, 2016

Alors, aujourd’hui je vais vous parler d’un manga qui s’appelle  « La Vie en Doll » par le mangaka Junya Inoue, aux éditions Glénat.

Nous l'avons découvert en France il y a dix ans aux éditions Doki-Doki avec l'excellent Otogi Matsuri, manga d'action folklorique qui profitait de son schéma très simple pour offrir des visuels souvent époustouflants. Mais il est surtout connu chez nous grâce à Btooom!

Alors « La Vie en Doll », est dessiné parallèlement à Btooom! depuis 2013 à rythme assez lent, puisqu’il vient tout juste de trouver sa conclusion au Japon avec le 4ème et dernier tome, alors qu’ici chez nous le tome 2 sort cette semaine.
 

Alors le pitch est le suivant :
Kasumi Haruno, 14 ans, est une collégienne qui n'a pas grand-chose pour être heureuse. Côté famille, son père a mystérieusement disparu en Europe plusieurs années auparavant, et depuis sa mère a sombré dans l'alcoolisme, passe ses soirées dans les bars et ses journées dans le canapé sans s'occuper d'elle. Et côté école, sa timidité et son côté renfermé en ont fait la cible des moqueries de certaines filles qui vont jusqu'à la traiter de déchet. Ses seuls soutiens : sa douce et souriante amie d'enfance Emi, et le beau Muteki dont elle est secrètement amoureuse et qu'elle admire béatement jour après jour sans jamais lui parler.

Mais voilà qu'un jour, Kasumi reçoit chez elle un étrange colis, envoyé par son père resté silencieux pendant tant d'années. A l'intérieur, un petit miroir ainsi qu'une bague qui vont changer son quotidien. Mais les deux objets sont loin d'être banals : tandis qu'elle ne parvient plus à retirer la bague une fois enfilée à son doigt, elle découvre que le miroir la fait littéralement changer de personnalité en la faisant devenir très agressive. Cependant, ces objets attisent la convoitise d'une terrifiante organisation prête à tout pour parvenir à ses fins, y compris à tuer et à manipuler des innocents...

 

« La Vie en Doll » est un seinen, donc destiné à un public plus adulte.
D’habitude, les héroïnes comme Sailor Moon, Creamy ou Emi magique... Ces jolies jeunes filles qui se transforment avec des robes à froufrous pour faire scintiller le monde en rose fluo avec leurs pouvoirs magiques. Mais ici lorsque l'auteur de Btooom! s'empare du sujet, l'attaque magique provoque des giclées de sang et les morts s'ensuivent autour de l'héroïne... Bienvenue dans le vrai monde !

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags
Please reload