Alvin

January 22, 2016

Aujourd’hui je vais vous vous parler d’une bande dessinée dont le titre est « Alvin ».
Il s’agit d’une histoire en 2 tomes (et dont le second tomes vient de sortir cette semaine) aux éditions Dargaud.

Le dessinateur, Renaud Dillies et le scénariste, Régis Hautière, nous livrent ici la continuation d’un récit qui a commencé en 2011 avec une autre histoire en deux tomes : Abélard. 2 diptyques pouvant se lire séparément.

C’est l’histoire de Gaston dont l’ami, Abélard, n’est plus de ce monde. Et depuis la perte de son ami, Gaston l’ours mal léché traîne encore son désespoir et ses souvenirs.
Mais à New-York, où il travaille comme ouvrier dans la construction des gratte-ciel, il va rencontrer un petit garçon prénommé Alvin dont la maman vient de décéder suite à une agression. Elle confie ses économies à Gaston pour qu’il s’occupe de son fils et lui évite ainsi l’orphelinat en retrouvant sa famille. Lorsqu’il apprend la nouvelle du décès de sa maman, Alvin, petit garçon rebelle et insolent va redevenir un véritable petit enfant et avec l’aide de Gaston, ils vont tous deux se mettent donc en route à la recherche de cette famille qu’il n’a jamais connu.
Ici dans le second tome, l’aventure se termine au son du banjo, dans le bayou, après avoir traversé les Etats-Unis.

 

C’est un diptyque très touchant et poétique. Un dessin très original et doux à la fois qui nous fait penser être dans un livre d’illustration pour enfants. Il y a une très belle mise en scène des émotions grâce à un genre d’arrêt sur image et des gros plans des personnages, sans texte pour les provoquer. D’aucun trouveront peut-être que l’auteur en abuse un peu, mais cela fonctionne cependant très bien.

Une belle aventure dont le thème de l’entraide, de la différence et des préjugés  trouvent encore bien leur place aujourd’hui dans la société actuelle.
Et comme le dit l’éditeur ; « Heureusement, la philosophie et la poésie trouvent toujours à se loger dans les petits riens de l’existence »

Une belle aventure donc à découvrir aux Editions Dargaud.

 

 

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags