Rêve de gosses

May 20, 2016

Aujourd’hui je vais vous parler d’une BD qui s’intitule « Rêves de gosse » aux éditions Glénat.

 

Mais tout d’abord qu’est-ce que « Rêves de gosses » ? Hé bien il s’agit d’une opération qui est réalisée chaque année par l’association Les Chevaliers du Ciel.
Fondée en 1996, elle participe au grand chantier de l’acceptation de la différence en utilisant l’aviation légère comme prétexte à des rencontres entre écoliers ordinaires et enfants physiquement, mentalement ou socialement désavantagés.

L’opération rêves de gosse se déroule chaque année dans différentes villes en France. Chacune de ces villes constituant une étape associe des enfants d’horizons différents qui se rencontrent durant plusieurs mois pour travailler ensemble sur un projet pédagogique. Chaque projet trouve alors son accomplissement le jour où les pilotes de la caravane des Chevaliers du ciel arrivent avec leurs avions pour offrir à ces enfants des vols de découverte, autrement dit, des baptêmes de l’air.

 

Cette année, l’opération vient de se terminer et en était à sa vingtième édition. L’occasion étant spéciale, une Bande dessinée a donc été réalisée avec au scénario et dessin Pierre-Roland Saint-Dizier et Cédric Fernandez.

Chacun d’entre nous a eu son rêve de gosse qui a bercé son enfance et avec qui il a grandi. Nous y avons cru, certains l’ont réalisé, d’autres l’ont oublié et certaines y aspirent encore.

 

Il s’agit donc ici d’une fiction. Mais l’histoire de Léo, Sophie, Hicham, Victor et Sébastien s’inspire de faits réels.

Léo habite au 5ème étage avec ses parents et son frère. Son rêve de gosse, c’est de voler. Alors quand il regarde le ciel et qu’il aperçoit un avion traverser les nuages, il s’imagine aux commandes…
Mais quand on est cloué à son fauteuil roulant et qu’on souffre d’un léger handicap mental, le rêve semble voué à l’échec…

Pourtant malgré quelques mésaventures avec des gamins du quartier, Léo et ses amis du centre vont rencontrer Victor avec qui ils vont travailler pour le projet « Rêves de gosse » qui passe dans leur ville cette année. Le rêve de Léo va pouvoir aboutir.

Quand la bande dessinée se fait sociale et solidaire, cela donne un album plein d’ondes positives. Mais il nous montre aussi la méchanceté (gratuite) de certains enfants et le rejet de certains adultes vis-à-vis du handicap, le plus souvent par un manque d’éducation ou de pédagogie. 

La différence n’est pas un handicap, au contraire, c’est une force.
Une belle histoire, joliment dessinée, à faire lire aux enfants pour les sensibiliser au handicap et leur montrer que tous les rêves peuvent s’accomplir, si l’on y croit dur comme fer !

Bon weekend et à la semaine prochaine !

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags
Please reload