La Maison & L'Adoption

May 13, 2016

Alors aujourd’hui je vais vous parler de 2 albums que j’ai particulièrement appréciés cette semaine ;

La Maison – Paco Roca – Editions Delcourt – Collection Mirages
Et L’adoption par Zidrou et Monin chez Grand Angle.

 

Je commencerai par « La Maison » de Paco Roca


Paco Roca, de son vrai nom Francisco Martinez Roca, est un auteur Espagnol connu pour différents titres comme Le Jeu lugubre (éd. La Cupula), sur une vie fantasmée de Salvador Dali, puis par Le Phare, récit romantique se déroulant pendant la guerre d'Espagne. Mais aussi « Rides » ou encore « La Nueve » qui narrait l’histoire des républicains espagnols qui ont libéré Paris. Il a d’ailleurs aussi reçu en Espagne, le prix National de la bande dessinée pour l’ensemble de son œuvre.

 

Mais revenons à ce nouvel album : « La Maison »

 

Nous sommes ici dans le registre de l’émotion, celui des souvenirs d’enfance et des objets qui l’ont peuplée. Quand un être cher disparaît, la dispersion des objets qu’il a rassemblés sa vie durant donne le sentiment d’une seconde mort.
Et l’émotion est plus troublante encore lorsque ce décor était aussi celui de votre enfance.

Un an après le décès de leur père, deux frères et leur sœur reviennent dans la maison de leur enfance pour en organiser la vente. Mais chacune des vieilleries qu’ils jettent réveille une part enfouie de leur mémoire. La crainte que les souvenirs de cette vie passée au côté de leur père s’évanouissent au fur et à mesure que la poubelle se remplit les engage dans un échange empreint de nostalgie.

 

Très beau travail graphique, l’album est présenté en format « à l’italienne » c.à.d. au format d’un album coupé en deux dans sa hauteur, ce qui oblige à contrôler le récit différemment. Et en plus de raconter une belle histoire, la narration est très bien maîtrisée. L’utilisation des couleurs est aussi très bien maîtrisée et colle parfaitement avec ce que le dessin raconte. Elle lui permet de bien mettre en valeur les choses importantes du dessin.
Un très beau récit à découvrir absolument !

 

Le second livre que je tenais à vous présenter est l’adoption aux éditions Grand-Angle avec Zidrou au scénario et Monin au dessin.
Nouvel album pour le tandem Monin & Zidrou qui a réalisé «Merci » en 2014 et qui se retrouve pour une autre tranche de vie.

 

Alors, à quoi sert un Noël quand il n’y a pas d’enfant pour le fêter ?

Hé bien c’est la question que se posent Alain et Lynette et pour combler ce vide qui ronge leur couple, ils partent au Pérou où un tremblement de terre a fait des milliers d’orphelins. Parmi eux : Qinaya, quatre ans…

Une fois encore, Benoit Drousie, alias Zidrou,  fait ce qu’il sait peut-être faire de mieux : rendre le banal extraordinaire. Dans ce monde de fou dans lequel nous vivons actuellement, voici un album qui va vous aider à vous réconcilier, momentanément, avec le genre humain.


Maniant alternativement la tendresse, les non-dits et un cynisme bougon, Zidrou nous offre une partition pleine de bons sentiments, Arno Monin signe un dessin qui, comme celui de Jordi Lafebre (Les beaux étés), est tout en bonhomie, en rondeur, et en gentillesse. Vous ne pourrez pas ne pas craquer sur cette petite fille et son doudou, sur Gabriel et son air d’ours mal léché ou sur tous ces petits instants remplis de silences plus denses qu’un roman.

Qinaya est un petit bout d’chou, haute comme trois pommes, qui va faire plus de ravages, dans le cœur de son papy d’adoption, que le séisme qui a rasé sa ville natale.

Une très belle tranche de vie qui sera à suivre dans un second album.

À la semaine prochaine…

 

 

 

 

 

Please reload

à la une

Père Fouettard Corporation

21/11/2018

1/2
Please reload

Chroniques récentes

19/01/2018

17/01/2018

10/01/2018

05/04/2017

Please reload

Search By Tags
Please reload